Passé

Du 18 septembre au 20 octobre 2020

Martin Streit

PLACE
33 RUE SIMONIS
(à 2 pas de la place du Châtelain)
1050 Brussels

HEURES D‘OUVERTURES
Jeudi au samedi
14.30 à 18 h
(et sur rendez-vous)

FINISSAGE
Afin de poursuivre nos efforts collectifs
pour minimiser la propagation du virus,
3 soirées sont prévues.
Jeudi 15 octobre
Vendredi 16 octobre
Samedi 17 octobre

16 à 20 h

Les événements se déroulent conformément aux directives actuelles en matière d’hygiène et de distanciation sociale.

De près, c’est l’impossibilité de l’œil à faire la mise au point qui frappe. Un flou que le cerveau humain ne peut pas endiguer … Les œuvres de Martin Streit procurent un étrange effet: impermanence de la vie, inaccessibilité des choses, absence de contrôle et délitement des structures au profit d’un inconscient que nous oublions souvent.


C’est tout cela qui nous est donné à voir dans une mystique de l’apparition des objets et des êtres qui porte en elle quelque chose de l’insondable mystère terrestre. Streit aime et entretient volontairement l’effet du flou, de brouillage, engendré par le processus. „J’aime que ce ne soit pas trop concret, pas trop descriptif. Il ne faut pas trop dire la réalité. C’est comme dans un doux rêve.“ Ce flou rend ses images fragiles, fuyantes et poétiques. Tout est noyé dans un brouillard à la fois inquiétant et onirique. „Ce n’est rien, conclu l‘artiste. Ce qui m’importe c’est de créer une poésie, une émotion par la lumière, la vibration de la couleur et la forme. Il n’y a ni concept ni narration. C’est la vibration de l’image seule.“

Extrait de l’article: „Les apparitions floutées de Martin Streit“ par Aliénor Debrocq dans MAD (Soir) p.45 du 13/09/2017

© Esther Verhaeghe 2021
© Esther Verhaeghe 2021