Irene Weingartner

Née en 1971 à Nottwil, en Suisse, vit et travaille à Zurich et à Düsseldorf.
Irene Weingartner a développé une technique qui lui permet, non de dessiner ce qui est dans son imagination ou devant ses yeux, mais ce qui peut être invisible, caché ou sous la surface.
Avec sa technique, elle produit diverses séries, qui sont appelées enregistrements sismographiques provenant du corps, enregistrement possible du paysage et ainsi de suite. Par conséquent, elle enregistre des signaux. Pour faire ses enregistrements, Weingartner développe différents systèmes. Ceux qu’elle utilise pour trouver l’attitude précise avant qu’elle commence le processus d’enregistrement. Selon l’approche, l’attitude et la posture changent en calibrant son corps. Ce processus influence la qualité des lignes appliquées sur le papier et le rythme forme les relations entre les lignes. Grâce à cette pratique, des œuvres fragiles et énergétiques voient le jour. Des structures surgissent de la manière, que l’on pourrait rappeler des constructions architecturales. Sur la base de ces enregistrements, Irene Weingartner développe de nouvelles techniques en faisant des transparents-découpes de papier et en construisant des modèles architecturaux.
Elle collabore parfois avec des scientifiques de différents domaines pour interroger et discuter du sujet de la méthode d’imagerie.
Irene Weingartner a étudié les beaux-arts à Lucerne et Berlin et a terminé ses études avec un Master en beaux-arts au Collège d’Art et de Design de Chelsea à Londres.,Ses œuvres sont exposées internationalement.

Expositions

mouvement fait l’oeuvre

© Esther Verhaeghe 2018
© Esther Verhaeghe 2018